Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 20:48

Voici une sympathique petite vidéo in English qui retrace la discussion imaginaire qui pourrait avoir lieu entre un chien d'agility et son conducteur/sa conductrice.

 


 

Un passage m'a rappelé quelques souvenirs. Celui qui traite des zones.

 

En gros, le chien dit à sa conductrice: "Ah bon la partie en jaune n'est pas électrifiée? Pourtant quand j'arrive près de la zone jaune, tu te mets à hurler."

 

Les zones sont forcément pour nous un facteur de stress important. On veut absolument voir le chien y poser au pis un bout de coussinet, au mieux les quatre pattes, et même parfois qu'il s'y arrête. Sans quoi, c'est l'apocalypse, le monde s'effondre, une vague géante recouvre New York et l'Everest et les zombies envahissent la planète annihilant toute forme de vie humaine douée d'intelligence non bivalve. Enfin, on prend une pénalité quoi. Tout est relatif. Rien n'est absolu. Mais ça se débat aussi.

 

Mise en situation: le chien approche de la zone, mon stress monte, je veux qu'il la fasse. Et c'est le moment où on s'auto-bousille.

 


 

"The chief cause of failure and unhappiness is trading what you want most for what you want right now" — Zig Ziglar

 

Traduction: "La première cause de l'échec et du malheur est qu'on échange ce qu'on veut le plus contre ce qu'on veut maintenant" .

 

J'ai lu cette citation pour la première fois sur le site de Susan Garrett. Elle est apparemment adepte des "orateurs motivationnels", ces types qui font des shows à l'américaine avec des centaines voir des milliers de spectateurs et qui "motivent" leur salle. Du genre, croyez en vos rêves, l'avenir appartient à ceux se lèvent tôt, que la force soit avec vous. A propos de la force, un article spécial Jedi à venir. (Obi Wan....Jedi...... Si vous êtes une fille, félicitations. Maintenant précisions: Obi Wan c'est le nom d'un personnage de Star Wars et c'est de là que vient le nom d'Obi. Oui je suis un peu geek. Mais j'assume. Mon prochain chien s'appellera Marty Mac Fly. Ou Shadowfax. Vous ferez les recherches sur Wikipédia vous même. Si vous êtes un garçon, félicitations. Et merci à vous de ne pas m'obliger à expliquer.).

 

Bref cette citation de Zig Ziglar colle parfaitement avec notre situation. J'abandonne ce que je veux le plus (que mon chien aime faire sa zone, qu'il la fasse seul etc.) pour ce que je veux maintenant (que mon chien ne fasse pas de fautes de zones). Notez la formulation positive (aime faire) et la formulation négative (ne fasse pas). Un conseil, quand vous travaillez votre chien, ayez toujours un objectif formulé de façon positive. Vous verrez, votre attitude sera bien différente.




 

Je donne donc mon ordre de zone, imaginons "touche". Généralement sur un ton pas très sympathique. Plus le chien approche de la zone, plus je crie. Puis le chien saute la zone et j'arrête de crier car il faut enchaîner l'obstacle suivant, tant pis pour cette zone ratée.

 

Cette séquence, que l'on retrouve tous les dimanches en concours (beaucoup trop encore mais de moins en moins souvent il faut bien le dire), renforce parfaitement l'idée pour le chien que la zone est  "électrifiée". Plus il s'en approche, plus on crie: il ne faut donc pas qu'il s'en approche. Dès qu'il a passé la zone, on arrête de crier: le problème est passé.

Si vraiment on voudrait crier pour la zone (ce qui est loin d'être une bonne méthode mais bon...), en toute logique, je devrais rester silencieux tant que le chien approche la zone, le féliciter quand il est dans la zone et crier (avant tout pour soulager un besoin impérieux de crier....) quand le chien sort de la zone (sans que je l'ai autorisé par exemple).

Ainsi, je récompense le chien pour être entré dans la zone et je le punis pour en être sorti sans avoir attendu mon signal. Mais si j'ai appris à mon chien l'ordre dit de dégagement (l'ordre qui signifie: tu peux quitter la zone, ou, plus globalement, tu peux bouger), alors la partie "cris en sortie de zone" devient obsolète. Et misère de misère, je peux sauver ma suave et douce voix pour les encouragements de mes compagnons d'infortune concourant avec moi (ou médire à voix haute ou basse à leur endroit, suivant votre envie du moment, tout en gardant à l'esprit que c'est bien moins productif).

 

Mais si Zig est dans mon coeur (Oh yeah my Lord!) alors je sais que si je crie sur ma zone, je perds de vue ce que je veux de plus. La prochaine que l'envie nous en prend, malencontreusement, pernicieusement, rappelons nous des mots de Zig. Et ne crions pas.

Retrouvez moi bientôt sur scène et en tournée dans tout le Berry pour mon nouveau programme d'Amélioration Bénéficionnelle de la Représentativité Visionnelle pour Agilitistes. Je précise que ceci est une blague et que je ne veux pas recevoir de messages me réclamant les dates ou les tarifs.

Quoique si vous êtes nombreux, on pourrait s'arranger.

 

Ainsi donc, que Zig vous accompagne.

Zig, c'est un prénom ça?

Allez savoir!

Partager cet article

Repost 0

commentaires